• Pavillon des Indes

    Pavillon des Indes

    Pavillon des Indes

    Connaissez-vous le Pavillon des Indes ?

    Un petit bout du monde insolite, juste à "deux pas de nous"! Un édifice situé à l'entrée du Parc de Bécon dans la ville de Courbevoie (banlieue parisienne) depuis 1951.

    Pavillon des IndesDésormais aménagé et entièrement restauré, ce vestige de l'Exposition Universelle de 1878, inscrit à l'inventaire Supplémentaire des Monuments historiques depuis 1987, caractérisé par son architecture particulière et ses dômes à bulbes évoque les splendeurs de l'Inde et du Taj Mahal.Une réhabilitation qui lui a permis de renouer avec sa vocation originelle d'atelier d'art.

    Pavillon des Indes


    Pavillon des IndesIl s'agit d'un surprenant édifice mêlant architecture classique du XIXème siècle et coupoles couvertes de feuilles d'or rappelant les palais royaux indiens. Le pavillon des Indes a été érigé par l'architecte anglais Caspar Purdon Clarke à la demande du Prince de Galles futur Edouard VII, pour présenter l'empire colonial britannique dans le cadre de l'exposition universelle de Paris en 1878 et exposer sa collection de précieux objets d'art acquise lors d'un voyage officiel de 8 mois en Inde britannique.  À l'issue de cet événement et à l'instar des autres constructions vouées elles aussi à l'éphémère, le pavillon est alors démonté en deux parties, et vendues séparément .


    Pavillon des IndesSéduit par la délicate structure finement ouvragée, en bois précieux, couronnée de coupoles rappelant les palais du Rajasthan , le prince Stirbey fit l'acquisition de ce fragment du pavillon, et le fit remonter à l'entrée du  Parc de Bécon en 188o. Il eut la bonne idée de l'adosser à une structure en brique rouge dotée d'une grande verrière et d'une élégante charpente qui deviendra un atelier d'art pour sa belle-fille George Achille-Fould, élève du peintre Roybet

    Devenu la propriété de la municipalité et afin de valoriser ce patrimoine rare et original, la ville de Courbevoie a souhaité  réhabiliter le pavillon en intégrant un projet culturel ambitieux, celui d’un atelier d’artiste dédié à la sculpture et pour ce faire, elle va signer une convention avec l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.


    Pavillon des IndesLe pavillon en bois a donc été restauré dans le strict respect de ses charpentes, de ses cloisons et de sa marqueterie sous la houlette de l'ébéniste Jean-Marc Darde et de son équipe. L'intérieur du bâtiment en briques adjacent a été, quant à lui, restructuré en plusieurs espaces intégrant un logement de l'artiste
    ; un atelier sous double hauteur, dont la mezzanine  accessible au public sur rendez-vous, pour voir l'artiste à l'oeuvre ; un sous-sol technique permettant notamment le passage des matériaux nécessaires à la sculpture et au stockage ; un espace extérieur protégé permettant  l'exposition de certaines oeuvres ;

    Pavillon des Indesenfin, la partie du Pavillon datant de 1878 est ouverte au public sur rendez-vous et communique avec la mezzanine de l'atelier. L'espace intérieur du Pavillon est réduit et ne peut accueillir que peu de public ; en jouant sur cet espace et sur les possibilités d'exposition extérieure, ce projet tire le meilleur parti du bâtiment.

    Pavillon des Indes

     Le coût de la rénovation s’élève à 2,5 millions d’euros, dont 1,2 millions apportés par la ville de Courbevoie et le reste par des partenaires et des mécènes.

    Il faut préciser que Frédéric Mitterrand ministre de la culture, en 2011, a accordé une aide financière après être tombé sous le charme de l'édifice relégué au rôle de jardin d'hiver pour abriter les plantes vertes des services municipaux, afin de le sauver de l'oubli.

     

    Pavillon des IndesIl suffit de monter au premier étage de l'édifice, pour partager son engouement.En effet, on peut admirer: un salon double garnie comme au 19 è siècle par les meubles du célèbre ébéniste Gabriel Viardot,  la finesse du décor en marqueterie du sol au plafond, une toile  au plafond magnifiquement restaurée, des sculptures de Jean-Baptiste Carpeaux...certains détails et certaines libertés donnent un petit supplément d'âme à cette architecture.

     

    Pavillon des IndesLe Pavillon des Indes peut désormais proposer une exposition permanente sur l'histoire du pavillon et le parc de Bécon.Le monument accueillera en résidence, tous les 18 mois, un nouveau sculpteur diplômé de l’école des Beaux-arts qui pourra y vivre (dans la partie en brique située côté Boulevard Saint-Denis, qui était à l'origine l'atelier de peinture de George Achille-Fould), et exposer ses œuvres et sera ouvert au public un week-end par mois.

     

    Pavillon des IndesNul doute que le Pavillon des Indes méritait de renaître de ses cendres.On comprend mieux comment un bâtiment construit initialement pour une durée limitée à six mois maximum et n'ayant pas été étudié pour résister au temps, ait pu devenir patrimoine culturel.

     

    Revenir à la liste de cet item

    ICI

     

     

    Sources:

    http://www.fondation-patrimoine.org

    http://www.franceculture.fr

    http://www.rtl.fr

    http://www.leparisien.fr

    http://jeanspiri.typepad.fr

     Paris-Bise-Art: paris-bise-art.blogspot.com 

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,